Mémorial aux esclaves du Prêcheur – Crédit photo : Christophe Nzéza

On connait le mois de Mai pour son festival de jours fériés et de ponts.

En plus de la fête du travail (1er mai) et de l’armistice de la seconde guerre mondiale (8 mai) les antillais commémorent, l’un des moments les plus important de leur histoire : L’abolition de l’esclavage.
En effet, le 27 avril 1848, le décret de Victor Schœlcher décidait l’abolition d’esclavage en France et dans ses colonies.
Ce n’est qu’un mois plus tard que ce dernier fut mis en application en Martinique (22 Mai 1848) et en Guadeloupe (27 Mai 1848).
Bien que cette époque date de 171 ans (si loin et si près à la fois), les antillais ont réalisé un important travail de mémoire, afin que les faits soient d’abord reconnus et surtout qu’ils ne soient pas oubliés.

Voici trois lieux de mémoire que vous pouvez découvrir au cours de votre prochain voyage en Martinique. Ces visites vous permettront de mieux comprendre cette période de notre histoire tout en rencontrant des personnalités exceptionnelle.

 

La savane des esclaves

La savane des esclaves – Copyright : Ti-Piment : https://carnetdetipiment.com/2015/05/30/la-savane-des-esclaves-martinique-un-village-dantan-lontan/

Ce lieu a été intégralement construit par le martiniquais Gilbert Larose, qui s’est passionné très tôt pour le mode de vie de ses grands-parents, ainsi que leurs connaissances, leurs coutumes et leurs traditions. Il a souhaité remettre en valeur toute cette culture ancienne cœur de la société Martiniquaise d’aujourd’hui.
C’est ainsi, qu’en 2000 Gilbert a eu l’idée de bâtir un Village « Antan Lontan » dans le respect de la tradition et avec les moyens de ses ancêtres.

Dans un parc de 3 hectares, vous découvrirez 400 ans d’histoire de la Martinique, à travers la visite de la rue Case-Nègre Case-Nègres illustrant le mode de vie des esclaves sur les habitations ainsi que mode de vie des habitants des campagnes après l’abolition jusqu’en 1960.

Pour en savoir plus sur la savane des esclaves :

La Savane des Esclaves – Trois-îlets
Tél. : 05 96 68 33 91 / 06 96 22 79 05
Mail : lasavanedesesclaves@wanadoo.fr
Site Internet : https://www.lasavanedesesclaves.fr/

 

Le mémorial cap 110

Le mémorial CAP 110 – Crédit photo : Luc Jardon

Ce mémorial est situé à l’Anse Caffard. Il fut créé par l’artiste Martiniquais Laurent Valère en 1998, à l’occasion du 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage.

Quinze bustes de personnages affligés, présentés de manière serrée, en triangle …

Ces statues en béton armé représentent la foule des victimes anonymes de la traite. Elles sont orientées au cap 110 (est-sud-est), en direction de l’Afrique et du golfe de Guinée, d’où leur nom.  Elles présentent toutes un même visage penché dans le même sens, accablé, les yeux baissés vers la terre et la mer.

Pour en Savoir plus sur le mémorial Cap 110 :
http://www.esclavage-memoire.com/lieux-de-memoire/cap-110-memorial-de-l-anse-caffard-martinique-35.html

 

Le site En Mao

Entrée du Site An Mao – Copy right An Mao

Le site AN MAO L’héritage des ancêtres a été construit en plein cœur d’un espace qu’ont habité des esclaves marrons (esclaves en fuite) puis les anciens après l’abolition de l’esclavage.

C’est un lieu de mémoire, en pleine forêt où vous découvrirez les secrets transmis par les esclaves sur la nature et la médecine traditionnelle.
Ce site révèle le rôle prépondérant qu’ont joué certains arbres, plantes, légendes et croyances des ancêtres esclaves dans le développement socioculturel de la Martinique.

Pour en savoir plus sur AnMao :

An Mao l’héritage des ancêtres
Morne-Gommier
Tél : 0696 86 85 15 / 0596 74 60 04
Site Internet : https://www.anmao.biz/

Appel
Devis