Voyager Vrai soutient et encourage cette mise à l’honneur du Tourisme Responsable, au cœur de ses valeurs…

Cet évènement est organisé chaque année depuis 2007.  Cela s’inscrit dans la cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable. Il est relayé à travers le monde pour sensibiliser et convaincre les décideurs et professionnels du secteur du tourisme de l’intérêt d’intégrer le développement durable dans leur stratégie.

Cette année, la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable prend une tournure toute particulière. En effet, 2017 a été déclarée Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement par les Nations Unies.

Ecotourisme, tourisme durable, tourisme responsable, tourisme solidaire… une pléthore de mots au sens parfois ambigu pour les voyageurs non avertis ! Voici quelques lignes pour y voir plus clair.

Qu’est-ce que le Tourisme Responsable ?

Le Tourisme Durable et Tourisme Responsable ont la même signification. Ce sont des termes volontairement larges destinés à toute l’industrie du tourisme dans l’optique de son développement durable.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le défini comme tel :

“Un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil. Les principes de développement et les méthodes de gestion du tourisme durable sont applicables à toutes les formes de tourisme et tous les types de destination, y compris le tourisme de masse et les divers segments spécialisés.”

Le Tourisme Durable s’appuie sur des pratiques économiques durables comme:

  • l’optimisation énergétique,
  • la dynamisation de l’embauche et de l’économie locale
  • le traitement des déchets afin de réduire les couts et d’impacter positivement les communautés locales.

Il repose sur chacune des parties prenantes ainsi que sur une forte volonté politique de pérenniser un tourisme :

  • maitrisant ses impacts
  • gardant un niveau de satisfaction élevé,
  • offrant des expériences inédites et pédagogiques.

Ce concept de Tourisme Durable est une idée large qui propose donc différentes formes de tourisme, chacune avec sa particularité :

L’Ecotourisme

Selon la Société Internationale d’Ecotourisme “L’écotourisme est une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales”

L’écotourisme met en avant l’idée d’un tourisme raisonné dans des zones naturelles ayant un impact positif sur l’environnement et l’économie. Il s’appuie sur une participation active des populations locales. Il y a dans l’écotourisme une vraie notion d’apprentissage et de découverte d’un milieu naturel sans mettre en danger son intégrité.  Cela donne donc aux touristes l’assurance d’impacter positivement à moyen et long terme un environnement préservé et de passer des vacances loin du tumulte du tourisme de masse.

Le Tourisme Equitable et Solidaire

En s’appuyant sur les principes du commerce équitable, il

  • implique les communautés locales dans les activités de services touristiques,
  • améliore leurs conditions de vie grâce à un partage équitable des bénéfices,
  • favorise la cohésion économique et sociale.

La population locale est ainsi à l’origine de la mise en place et l’animation de ces activités. Cela limite les intermédiaires et les bénéfices sont perçus le plus intégralement et localement possible.

Le Tourisme Social

Il promeut l’accessibilité au tourisme et aux voyages culturellement enrichissant à toutes les catégories sociales de la population. Au-delà de l’idée de la destination, l’enjeux est de permettre le droit aux vacances, particulièrement pour les:

  • jeunes,
  • familles,
  • retraités,
  • handicapés

Les notions d’équité et de solidarité vont bien sûr de mise avec le Tourisme Social qui permet de faire voyager et d’impacter positivement les hôtes.

Ces multiples formes de tourisme favorisent la remise en question d’un secteur en plein développement et sont preuves que les voyageurs sont de plus en plus sensibles aux problèmes environnementaux, culturels et sociaux suscité par leurs voyages.

Et Voyager Vrai dans tout ça ?

Voyager Vrai est un concept qui répond à plusieurs objectifs de développements durables en proposant aux voyageurs des expériences de voyages éthiques et responsables.

Objectifs durables de Voyager Vrai

Positionnement de Voyager Vrai par rapport aux objectifs du développement durable

Nous avons à cœur de donner une image moderne et dynamique du tourisme responsable.  Nous répondons à la recherche d’authenticité et de sens des voyageurs sans pour autant sacrifier les notions de confort et de plaisir en :

  • créant des offres packagées ou « clé en main », sans contraintes et tout confort.
  • proposant des destinations développés pour lesquels cette forme de tourisme permet de préserver l’environnement et renforcer l’économie locale.
  • garantissant, à travers notre charte et notre grille de positionnement, des prestataires dont l’engagement dans une démarche de tourisme durable est validé.
  • donnant une indication sur l’impact positif généré par chacune des prestations que nous proposons.

Ainsi nous adoptons un positionnement clair par rapport à toutes ces définitions:

Positionnement de Voyager Vrai par rapport au tourisme durable

Positionnement de Voyager Vrai par rapport au tourisme durable

La Martinique est la première destination recommandée par Voyager Vrai.

Elle dispose de nombreux atouts naturels, sans oublier ses valeurs et son patrimoine culturel qui en font une destination durable par excellence. Bien que l’économie de l’île soit essentiellement orientée vers l’agriculture (culture de la canne à sucre, banane) et le secteur public, le tourisme est un secteur important pour l’île.

Plage du bourg de Saint-Pierre Martinique

Plage du bourg de Saint-Pierre Martinique

Dans les années 90 ce dernier a été négligé par les responsables politiques de l’île. Peu d’investissements ont été faits dans ce secteur qui a vécu sur ses acquis. Dans le même temps, on assistait à une forme de rejet du tourisme par la population locale qui se ressentait essentiellement au niveau de l’accueil.  Tous ces éléments ont contribué à ternir un peu l’image de la Martinique et à en faire oublier le potentiel exceptionnel.

Le tourisme durable, un axe majeur de la stratégie de développement touristique de l’île

Les années 2000 ont été marquées par une prise de conscience de la part des autorités qui ont décidés de réagir. Depuis 2003, une réelle stratégie de développement touristique est déployée de manière à redynamiser ce secteur porteur. Le tourisme durable en Martinique est devenu l’un des axes majeurs de cette stratégie qui vise à mettre en valeur le patrimoine tout en le préservant des impacts négatifs générés par un tourisme de masse.

Des martiniquais désormais impliqués dans le développement touristique de l’île

Un des éléments importants de cette stratégie fut l’implication des Martiniquais, aussi bien les professionnels du tourisme que les particuliers. Ces derniers veulent désormais:

  • accueillir les touristes
  • en gardant leur authenticité
  • et en partageant avec eux leur art de vivre tout en affirmant leur identité.

Le Martiniquais retourne désormais aux sources. Il redécouvre lui-même son propre patrimoine naturel, culturel et historique pour mieux le présenter et le valoriser auprès des visiteurs.

Pêche à la senne - Martinique

Pêche à la senne – Martinique

De initiatives publiques pour favoriser le développement durable du tourisme

Dans le même temps, de nombreuses initiatives publiques permettent à la Martinique de se transformer progressivement en destination durable. On y trouve désormais des villes touristiques durables où l’on prône un développement durable fondé sur trois axes :

  • la maîtrise des activités touristiques et traditionnelles (agriculture, pêche, artisanat)
  • la préservation des ressources naturelles (maîtrise foncière, économies en eau)
  • le partage des retombées économiques et sociales.

Un travail conséquent est également réalisé au niveau du parc naturel régional. En effet, la Martinique est classée parmi l’un des 34 hot spots de la biodiversité mondiale. Elle a mis en place un projet d’avenir pour gérer de manière durable cet environnement d’exception.

Une destination durable en devenir

Toutes ces actions commencent à porter leurs fruits. Le nombre de touristes visitant l’île n’a fait qu’augmenter au cours de ces 3 dernières années. La Martinique attire désormais des visiteurs en provenance des Etats-Unis, du Canada et d’Europe de Nord en recherche de cette authenticité.

Il reste bien évidement encore beaucoup à faire. Mais la Martinique avance petit à petit et est belle et bien une destination durable d’avenir.

Antoine PIEUCHOT SOLAS

( Consultant en Performances Durables et Modèles Alternatifs )

Appel
Devis